Sport

La violence est elle inhérente au sport ?

La violence est elle inhérente au sport ?

Le rugby est un sport de brute joué par des gentlemen. Le football est un sport de gentlemen joué par des brutes. Le football américain est un sport stupide joué par des brutes stupides. Parmi les milliers de pratiques sportives autour de la terre, jouées par des milliers de sportifs, combien sont violentes ? Et qu’est ce que la violence dont je parle ici ? Je parle bien évidemment de la violence causée par la haine, la violence issue de la rage, qui pousse à mettre des coups, à insulter, mais je parle bien évidemment aussi de la violence pour soi même. Le tennis est par exemple, même si les tennismen ne se battent que très rarement, très violent pour son propre corps. La violence est elle donc inhérente au sport ? Le sport, afin de se définir comme sport, doit il engager une certaine violence ?

Lorsque l’on est joueur professionnel de football américain, on détient une espérance de vie de seulement 45 ans. Si l’on considère qu’un professionnel commence sa carrière à l’âge de 20 ans, il ne lui reste plus que 25 ans à vivre. 25 ans, ridicule n’est ce pas ? Lorsqu’on décide de poursuivre une carrière de professionnel de football américain, on fait un trait sur la moitié de sa vie, en prenant en compte que l’espérance de vie augmente chaque année pour tendre vers les 80 ans; Une violence inouïe sur l’esprit, une violence inouïe infligée au corps également. Car c’est le stress, et l’ensemble des coups perçus combinés qui causent ce déficit d’espérance de vie. Comment alors s’infliger ceci ? Le jeu en vaut il la chandelle ?

On pourrait penser que oui, car les footballeurs américains sont pour la plupart issus de milieux défavorisés, et le sport reste pour eux la seule manière de se sortir d’une situation pas toujours confortable.

Le rugby est également remis en question, et à juste titre. Ce sport de contact, soi disant joué par des gentlemen devient de plus en plus dangereux, car de plus en plus violent. Les traumatismes crâniens subis par les joueurs, qui ne sont pas protégés, comme au football américain, causent de graves séquelles, mentales et aussi physiques. De plus, ces sportifs risquent de développer des problèmes de santé, comme des rupture d’anévrisme, qui sont souvent mortelles.

Mais au delà de ces sports purement de contacts, analysons la violence dans ces sports; En effet, comment se fait il que le football américain ou le rugby soit plus dangereux pour les joueurs que la boxe, où le but ‘est tout de même de casser la figure de son adversaire ? Et bien parce que la violence est tellement extériorisée en boxe, est tellement dénaturée, qu’elle en devient un sport paisible; Bien sur, il y aura toujours des Mike Tyson, des brutes épaisses qui vont taper et lutter avec rage, avec haine, avec la détermination d’un taureau, mais dans la plupart des cas, la violence est pleinement assumée, et libérée. Ainsi, contrairement à des sports comme le football, où les joueurs se mettent des coups de coudes dans les côtes, casse les chevilles de leurs adversaires, se mordent, en boxe, ou en lutte, ou en art martial, on essaye de neutraliser l’adversaire en lui causant le moins de tort possible. Alors oui, la boxe est dangereuse, et on voit qu’elle peut causer des maladies mentales et nerveuses, comme Parkinson ou la Tourette, mais le foot est également destructeur, et les joueurs ont du mal à monter des escaliers après 50 ans, à cause des coups à répétition sur les jambes et articulations.

Alors oui, la violence est inhérente au sport, car le sport est avant tout une passion, et donc un engagement, un engouement, et un manque de contrôle.

Anna
Hey vous ! Je m’apelle Anna et j’aimerais vous partager ma passion qu’est l’écriture sur des sujets d’actualité. J’espère que votre visite sur ce site se passera à merveille.

Leave a Reply

Your email address will not be published. Required fields are marked *